Présentation

Présentation

Qu'est-ce-que le furry ?

Le furry est un terme général désignant des animaux anthropomorphiques (ou des humains zoomorphiques, c'est selon votre point de vue)... et tout ce qui tourne autour, à commencer par les amateurs de furry (qu'on appelle plus souvent des "furs") et le "mouvement" tout entier.
On qualifie généralement un personnage de furry à partir du moment où l'on peut voir physiquement en lui à la fois l'animal humain et l'animal non-humain.
Ci-dessous l'exemple type d'une furrie canidé.
Ariana
Par exemple, il aura une silhouette plus ou moins vaguement humaine modifiée à l'aide de caractéristiques tirées de l'animal non-humain qui lui donne son nom. Le visage est le plus nettement transformé, car il s'agit réellement d'un "morph" entre un humain et un autre animal.
Le reste du corps est souvent plus proche de l'humain, même si les jambes, les mains et la queue sont très souvent présents (en fait, un personnage est rarement considéré comme un furry s'il n'a pas de queue alors que l'animal non-humain dont il est tiré en possède une.)

Quelle est la définition exacte du mot furry ?

n.m. ou adj : Qui se rapporte aux animaux anthropomorpiques.

Quel est le terme français équivalent ?

Il n'y en a pas (encore ?). Le mot est non seulement trop récent dans notre langue, mais il l'est également en anglais, sa langue originelle.
On pourrait dire "animal anthropomorphique" à la place de furry, mais cela fait moins sympathique (c'est néanmoins tout à fait correct).
En Français, la grammaire est un peu différente de ce qui se rencontre en anglais :
Masculin singulier : Furry.
Masculin pluriel : Furrys.
Féminin singulier : Furrie (oui, avec 2 "r"), ou furry.
Féminin pluriel : Furries, ou furrys.
Il peut vous être utile de savoir qu'en anglais, le mot est invariable en genre (un furry, une furry) et que le pluriel s'écrit "furries".
Une autre règle - même si pas encore toujours appliquée - est que, pour différencier le furry de l'animal, on met une majuscule à sa race : Une renarde est un animal, une Renarde est une furry.

Quand est apparu le furry ?

Il dérive du mot anglais fur (fourrure, poil, pelage, etc.), le mot "furry" étant à l'origine employé par les anglo-saxons uniquement pour qualifier quelque chose de poilu.
"Notre" furry est donc apparu, en tant que tel, dans les années 80 - c'est, du moins, ce qu'on s'accorde à dire -, aux USA, par l'évolution des "funny animals" (en gros, les toons d'apparence animale, comme Bugs bunny par opposition à son compère Elmer) vers des sujets plus adultes, comme la souffrance, la guerre (souvenez-vous du tragique MAUS, lui aussi situé au cours de la guerre de 40).
D'après le capitaine Packrat, le mot fut employé pour la première fois collectivement en 85, lors de la 38e édition d'une convention appelée WesterCon, sous le nom de "furry party", et certains avancent même les dates de 1984 (Rowrbrazzle) et de 1976 (Vootie).
 

Qu'est-ce-qu'un funny ?

Ce sont les "toons" du furry. Les amateurs de manga parleraient de "kawaï", voire de "super-deformed".
Les Usaniens parlent souvent de funny animals.

Qu'est-ce-qu'un plushie ?

Vous rencontrerez peut-être ce terme si vous avez affaire avec des furs anglophones.
Il s'agit simplement d'animaux en peluche. Beaucoup de furs adorent les peluches, les collectionnent, voire dorment avec.

Qu'est ce qu'un (ou une) fursuit ?

Des costumes de furrys. Lors des salons furry ou manga, on rencontre fréquement des amateurs habillés en costumes, et une part non négligeable sont des costumes de furrys. Nombre de ces costumes représentent un personnage dont ils sont fans (souvent tiré d'un dessin animé).
Certains vont jusqu'à appeler ceux qui portent une fursuit des fursuiters.

Y'a-'il une éthique du furry ?

Non non... même si certains sont persuadés qu'on ne peut être un vrai "fur" (amateur de furry) sans une éthique bien précise (voire un "comportement" bien précis), il n'y a rien de tel dans le furry. Pas plus qu'il n'y en a dans le sport cycliste, le jeu de rôles, le surf ou encore les échecs.
N'importe qui peut aimer le furry, nonobstant le reste de son individu.
Certains aimerait bien parer ce qui est leur passion de bien des qualités, mais il n'en reste pas moins que cette idée d'éthique du furry est un leurre. En témoigne le "conflit" entre ceux qui n'attendent que l'apparition de furrys réels.

Source de furfaq

 

Sondage

De quel animal vous sentez vous le plus proche ?
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 86 invités en ligne